Composés Organiques Volatils (COV)

• Origines :
Les Composés Organiques Volatils comprennent notamment Aldéhydes, Cétones et Hydrocarbures Aromatiques Monocycliques (HAM) tels que Benzène, Toluène, Xylènes (les BTX).

Les COV entrent dans la composition des carburants mais aussi de nombreux produits courants : peintures, encres, colles, détachants, cosmétiques, solvants... pour des usages ménagers, professionnels ou industriels (pour ces raisons, leur présence dans l’air intérieur peut aussi être importante). Ils sont émis lors de la combustion de carburants (notamment dans les gaz d’échappement), ou par évaporation lors de leur fabrication, de leur stockage ou de leur utilisation. Des COV sont émis également par le milieu naturel (végétation méditerranéenne, forêts) et certaines aires cultivées.

• Effets :
SUR LA SANTÉ
Les effets des COV sont très variables selon la nature du polluant envisagé. Ils vont d’une certaine gêne olfactive à des effets mutagènes et cancérigènes (Benzène), en passant par des irritations diverses et une diminution de la capacité respiratoire.

SUR L’ENVIRONNEMENT
Les COV jouent un rôle majeur dans les mécanismes complexes de la formation de l’ozone dans la basse atmosphère (troposphère). Ils interviennent également dans les processus conduisant à la formation des gaz à effet de serre.

• Méthode de mesure :
Plusieurs méthodes sont utilisées par les réseaux de mesure de qualité d’air.

Madininair utilise des tubes passifs pour le suivi des BTX durant une phase préliminaire d’évaluation. Le prélèvement s’effectue à l’aide d’un échantillonneur passif à diffusion radiale. Une cartouche de charbon actif est insérée dans un cylindre blanc dont la porosité induit un débit pertinent pour le benzène. L’ensemble est alors fixé sur un support triangulaire et accroché sous une boîte de protection contre les intempéries. L’échantillonneur est exposé durant 7 jours avant d’être analysé en laboratoire. Les composés organiques volatiles piégés par adsorption sur la cartouche sont désorbés par disulfure de carbone et analysés par chromatographie en phase gazeuse couplée à un détecteur FID.
Une autre méthode consiste à effectuer des prélèvements par méthode active qui sont également suivis d’une analyse par chromatographie en phase gazeuse en laboratoire. Les concentrations de 30 composés comprenant les composés organiques volatils précurseurs de l’ozone et certains composés organiques volatils toxiques sont ainsi déterminées.

Il existe également des analyseurs en continu des BTX faisant appel à des principes de mesure par chromatographie.

• Valeurs réglementaires :
Seul le benzène fait l’objet d’une réglementation.
Objectif de qualité : 2 μg/m3 en moyenne annuelle civile
Valeur limite pour la protection de la santé humaine : 5 μg/m3 en moyenne annuelle civile



Facebook

Retrouvez toutes

Twitter

Retrouvez toutes

Scoop.it

Retrouvez toutes

Linkedin

Retrouvez toutes
HAUT