Recommandations en cas de dépassements de seuils

• Consignes sanitaires à partir du niveau d’information et recommandation :

Il est recommandé aux populations vulnérables et sensibles, notamment les enfants, les femmes enceintes, les personnes de plus de 65 ans, les insuffisants respiratoires chroniques, les insuffisants cardiaques, les allergiques ou asthmatiques :

- De limiter les déplacements sur les grands axes routiers et à leurs abords, aux périodes de pointe.
- De limiter les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions), autant en plein air qu’à l’intérieur.
- de veiller à ne pas aggraver les effets de cette pollution par d’autres facteurs irritants, tels l’usage de solvants sans protection appropriée et surtout par la fumée de tabac qui joue un rôle majeur dans la survenue, notamment de l’expression clinique, de l’allergie respiratoire et de l’asthme.
- pour les personnes sous traitement médical à visée respiratoire, de respecter scrupuleusement ce traitement ou de l’adapter sur avis du médecin.

• Consignes sanitaires à partir du niveau d’alerte :

Il est recommandé :

- à l’ensemble de la population d’éviter toutes les activités physiques et sportives intenses augmentant de façon importante le volume d’air et de polluants inhalés.

Pour les populations vulnérables (femmes enceintes, nourrissons et jeunes enfants, personnes de plus de 65 ans, personnes souffrant de pathologies cardiovasculaires, insuffisants cardiaques ou respiratoires, asthmatiques) et sensibles (personnes se reconnaissant comme sensible lors de pics de pollution et/ou dont les symptômes apparaissent ou sont amplifiés lors des pics. Par exemple : personnes immunodéprimées, souffrant d’affections neurologiques ou à risque cardiaque, respiratoire, infectieux) :

- d’éviter les déplacements sur les grands axes routiers et à leurs abords aux périodes de pointe
- d’éviter les activités physiques intenses, autant en plein air qu’à l’intérieur. Reporter les activités qui demandent plus d’efforts. Privilégier les activités calmes dans les établissements recevant de jeunes enfants.
- en cas de gêne respiratoire ou cardiaque, (ex : essoufflement, sifflements, palpitations) prendre conseil auprès de votre pharmacien, votre médecin ou contacter le 15. Privilégier des sorties plus brèves et qui demandent le moins d’effort. Prendre conseil auprès de votre médecin pour savoir si votre traitement médical doit être adapté le cas échéant.



Facebook

Retrouvez toutes

Twitter

Retrouvez toutes

Scoop.it

Retrouvez toutes

Linkedin

Retrouvez toutes
HAUT