24 février 2014

Surveillance du benzène dans la Zone Urbaine Régionale de Fort-de-France : résultats 2013

De 2006 à 2012, Madininair a mené une étude préliminaire du benzène -composé organique volatil principalement issu du gaz d’échappement automobile ou émis par évaporation lors du stockage, du transport ou de la distribution de l’essence, aux effets mutagènes et cancérigènes- sur trois sites dans la Zone Urbaine Régionale de Fort de France : « Bishop », « Renéville » et « Concorde ». Durant cette étude préliminaire, Madininair a enregistré des concentrations annuelles en benzène supérieures à l’objectif de qualité pendant 3 ans.
Ainsi, pour répondre aux exigences de la directive européenne 2008/50/CE, Madininair a dû s’orienter vers une mesure du benzène dans cette Zone Urbaine Régionale par une méthode de référence : la méthode active. En 2013, Madininair a donc mis en place sur le site de « Renéville » un préleveur actif pendant 33% du temps de l’année.

Les concentrations en benzène ainsi obtenues durant l’année sont relativement stables. La concentration moyenne annuelle en benzène dans la ZUR est de 2,2 µg/m3. Cette concentration dépasse l’objectif de qualité (2 µg/m3) sur l’année 2013 mais reste inférieure à la valeur limite annuelle pour la protection de la santé (5 µg/m3).

Cette mesure du benzène par prélèvement actif sera pérennisée en 2014 dans la Zone Urbaine Régionale.

Plus d’infos : fiche synthèse "surveillance 2013 du benzène dans la zone urbaine régionale de Fort-de-France"

Facebook

Toutes

Twitter

Toutes

Scoop.it

Toutes

Linkedin

Toutes

Youtube

Toutes
HAUT