10 janvier 2012

Une étiquette pour mieux être informé du niveau d’émission d’un produit en polluants volatils

Depuis le 1er janvier 2012, les nouveaux produits de construction et de décoration mis à disposition sur le marché doivent être munis d’une étiquette. Cette étiquette, prévue par le décret du 23 mars 2011, indiquera de manière simple et lisible le niveau d’émission du produit en polluants volatils. Ce niveau d’émission sera indiqué par une classe allant de A+ (très faibles émissions) à C (fortes émissions).

Les composés organiques volatils (COV) regroupent une multitude de substances qui peuvent être d’origine naturelle ou humaine. Ils sont toujours composés de l’élément carbone et d’autres éléments tels que l’hydrogène, les halogènes, l’oxygène, le soufre…
Leur volatilité leur confère l’aptitude de se propager plus ou moins loin de leur lieu d’émission, entraînant ainsi des impacts directs et indirects sur l’environnement.

Les produits concernés par l’étiquetage obligatoire sont :
- les produits de construction ou de revêtements de murs, sols ou plafonds
employés à l’intérieur des locaux (cloisons, panneaux, parquets, moquettes,
papiers peints, peintures...) ;
- les produits utilisés pour leur incorporation ou leur application (isolants sous-couches, vernis, colles, adhésifs, etc.).

A terme, tous les produits vendus en France devront posséder une étiquette d’ici septembre 2013.

En octobre 2011, le Ministère du Développement Durable a lancé la campagne de sensibilisation « Respirez mieux, l’étiquette vous guide » à destination des
distributeurs pour qu’ils puissent informer le grand public de l’existence de cette étiquette et le sensibiliser au risque d’un produit émettant des polluants volatils en grande quantité.

Facebook

Toutes

Twitter

Toutes

Scoop.it

Toutes

Linkedin

Toutes

Youtube

Toutes
HAUT