Valeurs repères d’aide à la gestion dans l’air des espaces clos

Afin de guider les pouvoirs publics dans l’élaboration de valeurs opérationnelles pour mettre en place des actions d’amélioration de la qualité de l’air intérieur, le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) propose, à partir des VGAI de l’ANSES, des valeurs repères d’aide à la gestion dans l’air des espaces clos, ainsi qu’un calendrier pour leur déploiement.

En effet, le HCSP formule des propositions afin d’éclairer les gestionnaires du risque sur les niveaux de concentration à partir desquels des actions sont à entreprendre. Ces propositions sont appelées à prendre en compte « des considérations pratiques, réglementaires, juridiques, économiques et sociologiques ». Pour le formaldéhyde par exemple, si la VGAI de l’ANSES pour une exposition chronique (10 µg/m3) reste un objectif à atteindre à moyen terme (dans 10 ans à partir de 2009), une valeur repère de qualité d’air intérieur est proposée dans cette attente (30 µg/m3), jugée plus opérationnelle à court terme compte tenu des concentrations observées dans l’air intérieur en France. En outre, deux autres niveaux (une valeur d’information et de recommandations à 50 µg/m3 et une valeur d’action rapide à 100 µg/m3) sont proposés comme outils d’aide à la gestion.

Télécharger le tableau des valeurs guides sanitaires et valeurs repères d’aide à la gestion pour l’air intérieur (source : Observatoire de la Qualité de l’Air Intérieur)



Facebook

Retrouvez toutes

Twitter

Retrouvez toutes

Scoop.it

Retrouvez toutes

Linkedin

Retrouvez toutes
HAUT