10 décembre 2019

Mesures du dioxyde d’azote sur le territoire de la CACEM : résultats 2018

Dans le cadre du Programme Air de la CACEM, Madininair effectue annuellement une évaluation du dioxyde d’azote (gaz traceur de la pollution automobile) le long des principaux axes routiers du territoire : rocade, autoroute, RN1, avenue Maurice Bishop, RN2 et RD15.
En 2018, des mesures complémentaires ont été menées au delà des abords routiers, dans 3 nouvelles zones : Rivière-Roche, Kerlys et Lareinthy. Ces mesures de dioxyde d’azote - principal polluant automobile - permettent de visualiser l’évolution des concentrations le long des principaux axes de circulation de la CACEM et d’avoir un état initial de la problématique transport de chaque zone d’activités du territoire afin de fournir des éléments à la construction de plans de déplacements cohérents.

Les mesures ont été réalisées du 17 septembre au 13 novembre 2018, à partir de prélèvements d’air par tubes passifs sur 110 points situés sur les axes routiers et les zones d’activités.

Résultats :


Au terme de cette étude, sur les principaux axes routiers, les concentrations les plus élevées sont mesurées sur la Rocade, sur l’autoroute et sur la nationale 2. En 2018, la valeur limite annuelle pour la protection de la santé a été dépassée sur 6 sites positionnés le long des principaux axes routiers sur la période de mesure. Le site qui enregistre la concentration la plus élevée en NO2 est situé 500 mètres avant l’entrée du tunnel de Concorde en direction du Lamentin. À l’entrée de ce tunnel, Madininair possède une station de mesure de type « trafic » qui permet de mesurer le NO2 en continu et de transmettre une information en temps réel du dépassement des normes environnementales. La comparaison des résultats de 2018 avec ceux des années précédentes montrent une tendance globale à la baisse des concentrations en NO2 , à l’exception de la nationale 9 qui montre une augmentation des concentrations de 21%.

Des mesures du NO2 ont également été réalisées dans des micro-zones d’activité de la CACEM : Kerlys, Rivière Roche et Le Lareinty. Les résultats de cette étude ont pu montrer que dans l’environnement de ces trois micro-zones, le risque de dépasser la valeur limite pour la protection de la santé semble faible.

Comme conventionné dans le programme AIR CACEM, une nouvelle évaluation du dioxyde d’azote sur les axes routiers est en cours de réalisation en 2019 pour visualiser l’évolution de la pollution automobile de cette zone.

Pour plus de détails, vous pouvez consulter et télécharger la fiche synthèse, ainsi que le rapport associé.


Vous avez trouvé ce contenu intéressant ? Faites-en profiter vos amis :

Facebook

Toutes

Twitter

Toutes

Linkedin

Toutes

Youtube

Toutes
HAUT