Air intérieur

Chaque individu passe en moyenne 80% de son temps dans des espaces clos (habitation, bureau, école, supermarché, cinéma...). Beaucoup plus si l’on prend en compte la voiture et les transports en commun. Or, l’air respiré à l’intérieur des locaux présente des polluants multiples et variés (souvent différents de l’air extérieur). En forte concentration, en atmosphère confinée, ces derniers peuvent s’avérer dangereux pour la santé humaine, à long comme à court terme : maux de tête, nausées, allergies, intoxications, insuffisances et maladies respiratoires, cancers.

Cadre réglementaire

Jusqu’à récemment la qualité de l’air à l’intérieur des bâtiments ne faisait pas partie des préoccupations sanitaires majeures, comme l’est la qualité de l’air extérieur. Pourtant, chaque individu passe en (...)

Accéder à la rubrique