22 octobre 2019

Pour Madininair aussi, les résultats de l’étude de caractérisation chimique des particules se font attendre…

ll faut sans doute le rappeler, l’étude de caractérisation chimique des particules tant attendue par les Martiniquais n’est pas une étude pilotée par Madininair.
Celle-ci est en effet une étude du Laboratoire Central de surveillance de la qualité de l’air (LCSQA), menée sur une année complète en 2018 avec le soutien logistique de Madininair. Les analyses qui sont réalisées par le pilote de l’étude au Laboratoire national, en métropole, sont toujours en cours et Madininair, comme tout le monde, attend les résultats et leur interprétation avec impatience.

Dans le cadre de ses travaux pour le Laboratoire Central de la Surveillance de la Qualité de l’Air (LCSQA), l’INERIS a engagé avec l’aide technique de Madininair, une étude de caractérisation chimique des particules fines. Cette étude vise à mieux comprendre les dépassements des normes sanitaires et environnementales enregistrés pour les particules fines PM10 au cours des dernières années en zone Caraïbe, et en particulier en Martinique.
Les principaux objectifs de cette étude sont donc de déterminer globalement la composition chimique des particules mesurées sur le territoire, de déterminer la part des poussières désertiques naturelles dans les dépassements de normes et ainsi de quantifier la contribution des sources anthropiques à ces dépassements.

Pour ce faire, pendant toute l’année 2018, des campagnes de prélèvements de particules ont été mises en œuvre sur plusieurs sites de Martinique. Près de 400 filtres ont été recueillis sur 6 sites différents, dont un site éloigné de toute source anthropique au François et un site à proximité automobile à Fort de France. Madininair a pris en charge l’implantation des appareils, les prélèvements et l’envoi des échantillons en métropole.

Néanmoins, Madininair n’est pas en charge d’un rapport ou d’une expertise des prélèvements. Malgré l’intérêt local important et l’inquiétude des Martiniquais, Madininair attend également les résultats de cette étude avec impatience..


Vous avez trouvé ce contenu intéressant ? Faites-en profiter vos amis :

Facebook

Toutes

Twitter

Toutes

Linkedin

Toutes

Youtube

Toutes
HAUT