15 juillet 2020

Evaluation des concentrations en radon en air intérieur : résultats de la seconde campagne de mesures

Le radon est un gaz radioactif naturel qui provient essentiellement du sol, en particulier des roches granitiques et volcaniques. Exhalé par les sols, il peut pénétrer dans les habitations, principalement en raison du manque d’étanchéité entre le sol et la partie habitée (fissures, canalisations…). Ainsi, dans les espaces clos, il peut s’accumuler et se retrouver, par effet de confinement, à de fortes concentrations présentant alors un risque pour la santé. Le radon a en effet été classé cancérogène certain par le Centre international de recherche sur le cancer (Circ).

En Martinique, selon l’IRSN (Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire), le potentiel radon est faible à moyen. La mesure en air intérieur de ce composé n’est donc pas obligatoire dans notre région.

Toutefois, pour améliorer les connaissances sur le territoire, une action visant à évaluer l’exposition de la population au Radon potentiellement présent à l’intérieur des bâtiments et habitations, a été inscrite dans le Plan Régional Santé Environnement 3 de la Martinique. Cette action du PRSE 3, planifiée de 2018 à 2020, inclut :

  • la réalisation par le BRGM (Bureau de Recherches Géologiques et Minières) d’une synthèse documentaire des mesures de radon réalisées en Martinique dans le milieu naturel (sol / sous-sol)
  • la réalisation sur 3 ans par Madininair de mesures du radon en air intérieur (20 sites investigués par an) afin d’établir une carte des activités volumiques du radon dans les habitations en Martinique.

Après une première campagne de mesures fin 2018, Madininair a réalisé entre décembre 2019 et janvier 2020, de nouveaux prélèvements par dosimètre dans 20 bâtiments. Ces bâtiments répartis sur la Martinique ont été choisis en tenant compte notamment du "potentiel radon des sols" établi par l’IRSN mais également de la synthèse documentaire établie par le BRGM.

Localisation des sites de mesure sur la cartographie de l'IRSN présentant le "potentiel radon" de la Martinique

Pour cette seconde campagne 2019-2020, les concentrations en Radon sur les 20 bâtiments investigués sont toutes inférieures à la valeur de référence de 300Bq/m3.

La dernière campagne de mesures prévue dans le cadre de ce projet s’effectuera fin 2020 sur de nouveaux sites.

Pour plus de détails, vous pouvez consulter et télécharger la fiche synthèse, ainsi que le rapport associé.


Vous avez trouvé ce contenu intéressant ? Faites-en profiter vos amis :

Facebook

Toutes

Twitter

Toutes

Instagram

Toutes

Linkedin

Toutes

Youtube

Toutes
HAUT